(Aucun vote)
Nombre total de votes : 0

Un chapitre, une taille, une idée.

#1
Voici quelques conseils pour vous aider à bien démarrer un chapitre.
Un nouveau chapitre signifie en général qu’il y a eu un changement. Il est donc important de placer les coupures lorsqu’un changement de lieu, d’époque ou de point de vue se produit. Les coupures peuvent également être placées lors d’un bouleversement dans l’intrigue. Cela permet de guider le lecteur vers la nouvelle orientation que prend votre histoire.
Les chapitres peuvent servir à renforcer le suspens. Pour cela, posez-vous cette question : comment faire pour que le lecteur qui a décidé d’arrêter sa lecture à la fin de ce chapitre ne puisse pas poser le livre car il veut savoir ce qui se passe ensuite ? Les fins de chapitres à suspens sont très efficaces, cependant il ne faut pas en abuser. Si ces fins sont trop courantes, le lecteur finira par les prévoir, et l’effet retombera. De plus, pour que cela fonctionne, il faut que le suspens soit réellement une dimension de l’histoire. Les lecteurs se rendront compte de la « supercherie » si le suspens est simplement utilisé pour créer l’envie de lire le chapitre suivant. Enfin, pour créer du suspens, la scène de fin du chapitre ne doit pas nécessairement être une scène d’action, il peut s’agir par exemple d’une révélation dans un dialogue.

Nous différencions 3 types de chapitres.

Un début de chapitre basé sur l’action

Plus l’action est lancée tôt dans un chapitre et plus le lecteur sera emporté par cet élan. Surtout ne perdez pas de temps à expliquer l’action dans le détail, montrez-la ! Gardez en tête que les éléments clés d’une scène d’action sont : le temps et l’élan. Pour réussir à impulser un élan, le mieux est d’entrer dans l’action directement sans rien expliquer au préalable des motivations des personnages. Cela éveille immédiatement l’intérêt du lecteur.

Comment faire ?
– allez droit au but
– surprenez le lecteur pour l’accrocher
– assurez-vous que l’action correspond bien à la personnalité du personnage qui la réalise
– écrivez l’action d’abord, la réflexion ensuite. Expliquez les motivations de votre personnage après son passage à l’action.

Un début de chapitre basé sur la narration

Certains auteurs aiment commencer leurs chapitres par un résumé narratif qui donne des détails sur l’historique d’un endroit ou celui d’un personnage. Il faut cependant savoir user de ces moments narratifs avec parcimonie. Car le résumé narratif est un peu au livre ce que la voix off est au film : une distraction et une interruption. En tant qu’auteur, votre objectif est en effet de garder l’attention du lecteur.

Comment faire ?
– donnez suffisamment d’éléments au lecteur avant le lancement de l’action
– révélez la pensée ou les intentions d’un personnage qui ne peuvent pas être montrées par une action

Un début de chapitre basé sur les décors

Les décors ont une incidence importante sur les personnages ou l’histoire de votre roman ? Alors vous pouvez choisir de les décrire en début de chapitre. C’est souvent le cas pour les romans dont l’intrigue se déroule dans un décor atypique ou peu connu.

Comment faire ?
– attirez l’attention du lecteur avec des détails visuels spécifiques
– utilisez la description des décors pour donner le ton de la scène
– utilisez la description des décors pour donner des informations sur l’état d’esprit de votre personnage

Nous avons rappelé que le schéma ci dessus n'est valable ci dessus et dans un cas général. Bien évidemment un auteur est libre de faire ce qu'il souhaite. De plus chaque auteur a son propre style d'écriture.
Image

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron