Help, demande d'analyse

#1
Coucou mes amis Wattpadiens et Wattpadiennes, voici le petit formulaire obligatoire :

Pseudo : mimimunoz90 ou Mimi Silvano

Titre de l'oeuvre : Survivre ou Mourir

Lien Wattpad : https://www.wattpad.com/story/122167150 ... -ou-mourir

Nombre de chapitre à corriger : pour l'instant le prologue seulement, mais je mets ma fiction à jour une fois par semaine (vendredi)

Pourquoi me corriger : ayant fini ce récit très récemment (l'année dernière si je ne dis pas de bétise) et ayant entamé la réécriture des deux autres dernières fictions fictions, je souhaite que l'on fasse une analyse pour une amélioration des sentiments, le ressenti des personnages (j'ai perdu le terme, excusez-moi), je sais qu'il me manque quelque chose mais je n'arrive pas à y mettre le doigt dessus. Donc, de l'aide m'est indispensable :O

Je penses avoir fait le tour, merci encore d'avance :)

Re: Help, demande d'analyse

#3
Salut, voici ma réponse à ta demande d'analyse ! >https://www.wattpad.com/470060782-survi ... riv%C3%A9e

Vu que je n'avais que le prologue a commenter, je me suis permise de faire dans le détail.

Résumé (du prologue puisqu'il n'y avait que ça de publié) : Une jeune femme en deuil de sa soeur jumelle rejoint une colonie de vacances en tant qu'animatrice pour se changer les idées.

Ce que j'ai aimé : dans l'ensemble je trouve que c'est un bon départ : pas de fautes d'orthographe, un style clair et facile à lire. Je pense que certaines phrases pourraient être mieux tournées et pour l'exemple je vais prendre la première phrase du résumé de l'histoire :

- Claire vient tout juste d'accepter un travail d'été pour payer ses études de médecine et oublier le chagrin du suicide de sa sœur jumelle.
- Claire décide de changer de vie le temps d'un été pour oublier le suicide de sa sœur jumelle.
Evidemment cette phrase n'est qu'un exemple car je ne connais pas Claire. Peut-être a-t-elle choisit de fuir loin du lieu où sa soeur s'est suicidée, ou bien décidé de se reprendre en main pour surmonter la mort de sa soeur ? A l'auteur de voir !

Ce que j'ai moins aimé : Le seul vrai défaut est cette narration en "c'est froid" plutôt que "elle frissonna et regretta de ne pas avoir pris son gilet" qui rend l'ensemble un peu plat, i.e. une sur-utilisation du "dire" par rapport au "montrer". On a beaucoup de descriptions des personnages et des lieux mais peu de vision de leur façon d'être via leurs actes (voir plus bas pour des conseils à ce sujet).

Il manque un positionnement de genre à ce chapitre d'exposition. Par là je veux dire que sans le résumé on ne saurait pas qu'on s'apprête à lire un roman d'horreur, un thriller ou même une romance... Il n'est pas obligatoire d'introduire le genre immédiatement, d'autant plus que le chapitre est court, mais ajouter quelques touches d'étrangeté pour commencer à nous faire frissonner donnerait mieux le ton. On peut au contraire rendre le chapitre extrêmement léger et joyeux si on veut que le personnage souffle et pense pouvoir enfin s'éloigner de ses problèmes... (Mais ça, c'est quand on est sadique).

Le titre de l'histoire, même s'il est correct, risque d'être trop générique. Il pourrait être bon de le recentrer sur un point fort de ton intrigue, sur ce qui la fait sortir du lot.

Demande spécifique : "une analyse pour une amélioration des sentiments, le ressenti des personnages" ; cette demande rejoint ma remarque sur "raconter" versus "montrer".

Pour rendre les personnages plus vivants, éloigne-toi de la réalité dans les dialogues. Un lecteur s'en fiche d'entendre "Bonjour, ça va, au revoir et merci" : même au quotidien on n'écoute ces mots que d'une oreille. Ils n'existent que pour confirmer qu'on écoute et discute avec l'autre, pas pour transmettre d'information véritable. Montre-nous plutôt la personnalité de tes personnages.

Exemple : Si Rachid est taquin, quand Claire descend du bus il s'exclame d'un ton enjoué "Salut, je m'appelle Rachid, je suppose que tu dois être Claire ? Eh ben, tu en as des bagages ! Tu as prévu de rester l'année ?" Si Rachid est déprimant, il maugrée "Claire, c'est ça ? Je suis Rachid. Désolé pour le sale temps." Quelques mots bien choisi suffisent à rendre un dialogue vivant et à caractériser un personnage. Tu le fais déjà par endroits, donc je sais que tu as déjà l'intuition de ce qui peut convenir.

Pareil pour les descriptions de personnages : même s'il me sera utile de savoir que Mathilde est blonde, Marc roux et Stéphanie verte à pois noirs quand ils se feront hacher en pièce par un tueur, ce n'est pas quelque chose de facile à retenir quand tout est décrit d'un coup comme tu le fais. Au lieu de la jouer "rentrée scolaire pour future victime de slasher" je te conseille une entrée en matière plus basée sur l'action et surtout l'interaction des personnages. Tu écris la réalité, mais un bon récit repose moins sur la magie du réel que sur l'illusion du réel. Trouve une action qui va nous permettre de découvrir Claire tout en nous faisant une idée des autres personnages.

Exemple : M. Mercier lui demande d'aller "donner ça à Untel/le", et comme elle ne connait pas Untel/le et qu'Untel/le est absent/e, Claire doit interagir avec les autres animateurs. On saurait déjà à quoi s'attendre d'eux (aidant ou pas) et les réactions de Claire face à leur sollicitude ou leur snobisme nous permettra de comprendre comment elle répond à l'adversité (volontarisme ou repli sur soi), ce qui nous permet d'attendre d'elle certaines réactions pour la suite. Ce n'est qu'un exemple, car dans l'idéal cette action doit avoir un lien avec le thème de ton histoire (le deuil / la perte...). Chercher quelqu'un d'absent fonctionne dans le cas du deuil par exemple.

En bref : Cela commence bien, avec quelques maladresses selon moi (qui suis très exigeante) mais rien qu'un peu de réflexion ne saurait corriger.
• Des mots bien pensés peuvent panser bien des maux •

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité